L'ancien chef de la cybersécurité de Twitter l'accuse de graves négligences

  • Messages : 179
L’ex-chef de la sécurité du réseau social a accusé la firme américaine de ne pas mettre en place des mesures pour garantir la sécurité de ses utilisateurs. Il dénonce également l’existence d’un logiciel permettant à des milliers d’employés de Twitter de consulter les données des abonnés de la plateforme.

Les compétences de pirate informatique repenti de Peiter Zatko lui avait permis de devenir le chef de la cybersécurité du réseau social Twitter. Mais en conflit ouvert avec les équipes dirigeantes de la firme, il a été licencié en janvier 2022.

L’ex-employé qui porte plainte contre Twitter a dévoilé à la presse américaine tous les dysfonctionnements en matière de sécurité informatique dont la firme est coutumière. La moitié des serveurs de l’entreprise qui hébergent les données des utilisateurs seraient obsolètes et vulnérables. Il dénonce aussi l’existence d’un logiciel de modération des contenus, qui permet à des milliers d’employés du réseau social de consulter les informations privées des internautes.

Ce dispositif serait exploité par certains gouvernements pour des raisons de surveillance et d’espionnage. Notamment par les services secrets de l’Inde qui auraient contraint Twitter à lui fournir un accès au logiciel.

Suite aux révélations du lanceur d’alerte, la Cnil en France a décidé de lancer une enquête pour non-respect du règlement général sur la protection des données. L'équivalent de la Commission en Irlande a également déclenché une procédure pour vérifier si ses accusations portées contre Twitter étaient fondées.

RFI  Voir l'article original ici
28 Aoû 2022 18:21 #1
  • Vous pouvez: Créer un nouveau sujet.
  • Vous pouvez: Répondre au sujet.
  • Vous pouvez: Ajouter des images.
  • Vous ne pouvez pas: Ajouter des fichiers.
  • Vous ne pouvez pas: Éditer votre message.
Modérateurs: Modérateur du Forum
© 2022 CAP des Clayes
We use cookies
Ce site utilise des cookies. Certains sont essentiels au fonctionnement et d’autres peuvent être placés par des services externes (captchas) ou d'autres sites quand vous actionnez des liens proposés. Vous pouvez décider d'autoriser ou non les cookies. Si vous les rejetez certaines fonctionnalités seront désactivées (vidéos YouTube notamment) et des problèmes d'authentification peuvent survenir.