Tout ce que l’on sait sur l’arrivée du passe Navigo sur iPhone, dès l’été 2023

  • Messages : 184
Lors d'un entretien avec Numerama, le patron d'Île-de-France Mobilités confirme le lancement du passe Navigo et des tickets de métro sur iPhone « entre juin et septembre 2023 ». Titres disponibles, intégration à Apple Wallet… Voici tous les derniers détails.

Dans les laboratoires secrets de Cupertino, en Californie, des ingénieurs travaillent actuellement sur… des portiques RATP. Oui, vous avez bien lu, « la culture zéro défaut » d’Apple va si loin que la marque a demandé à la région Île-de-France de lui envoyer des valideurs magnétiques afin de tester la dématérialisation du passe Navigo sur iPhone directement depuis son domicile. Le parfum de Châtelet sur la côte ouest américaine.

Lors d’un entretien avec Numerama, durant lequel IDF Mobilités a annoncé la dématérialisation du passe Navigo sur tous les smartphones Android, nous avons pu obtenir de nouvelles informations sur l’avancée du développement du passe Navigo sur iPhone. Voilà tout ce que l’on sait.

Tout ne passera pas par Apple Wallet
Lorsque IDF Mobilités a annoncé avoir signé un partenariat avec Apple, tout le monde imaginait que l’entreprise californienne voudrait contrôler 100 % de l’expérience utilisateur. A priori, ça ne sera pas le cas.

Dans l’application Apple Wallet, où se logent les autres services de transports en commun sur iPhone, il ne sera possible d’acheter que des tickets à l’unité, des carnets (x10) ou des forfaits jour. Le mode de paiement proposé sera, sans surprise, Apple Pay.

Pour les autres titres, comme les abonnements semaine ou mois (ainsi que les titres spéciaux, comme les forfaits antipollution), il faudra impérativement passer par l’application IDF Mobilités, qui proposera d’autres modes de paiement. Un bouton permettra d’ajouter son titre de transport à Apple Wallet.
 
Cette répartition entre Apple et l’application de la région peut surprendre, puisqu’Apple a pour habitude de tout contrôler ailleurs. Peu importe la méthode utilisée, la marque prélèvera tout de même une « rémunération » sur chaque activation de carte virtuelle.

Des fonctions sûrement indisponibles au lancement
Comme sur Android, il n’y aura pas de forfaits annuel ou Liberté+ au lancement. Il est aussi possible que la fonction d’aspiration, qui permet de copier le contenu d’une carte physique sur un iPhone (disponible à Hong-Kong par exemple, avec la carte Octopus), ne soit pas immédiatement disponible. En revanche, tout ça est bien dans les cartons d’Apple et d’IDF Mobilités, qui espère permettre le transfert de titres d’un appareil à un autre rapidement.

Au lancement, les propriétaires d’une Apple Watch devraient, normalement, disposer d’un double de leur passe Navigo virtuel sur leur poignet. Ce n’est pas le cas sur Android aujourd’hui. L’iPhone devrait aussi fonctionner éteint (y compris sans batterie), alors qu’il faut allumer l’écran sur Android.

Un lancement à l’été 2023… avec iOS 17 ?
À l’heure de l’écriture de ces lignes, personne ne teste ce dispositif dans la région Île-de-France. Les tests se font encore du côté de Cupertino, mais la présentation du passe Navigo dans l’application Wallet devrait logiquement être celle d’un visuel de passe Navigo, façon carte bancaire.

Pour le lancement, la fenêtre « juin-septembre 2023 » est évoquée. Elle devrait correspondre à celle d’iOS 17, qui devrait arriver en bêta début juin avant de sortir en septembre. De là à imaginer que le passe Navigo sur iPhone arrivera avec la mise à jour ? C’est une possibilité, mais rien n’est sans doute arrêté.

Nicolas Lellouche 13/10/2022 Numérama
Voir l'article original de Numérama en cliquant ici.
13 Oct 2022 18:17 #1
  • Vous pouvez: Créer un nouveau sujet.
  • Vous pouvez: Répondre au sujet.
  • Vous pouvez: Ajouter des images.
  • Vous ne pouvez pas: Ajouter des fichiers.
  • Vous ne pouvez pas: Éditer votre message.
Modérateurs: Modérateur du Forum
© 2022 CAP des Clayes
We use cookies
Ce site utilise des cookies. Certains sont essentiels au fonctionnement et d’autres peuvent être placés par des services externes (captchas) ou d'autres sites quand vous actionnez des liens proposés. Vous pouvez décider d'autoriser ou non les cookies. Si vous les rejetez certaines fonctionnalités seront désactivées (vidéos YouTube notamment) et des problèmes d'authentification peuvent survenir.